L’actualité du WEC Les 6 heures de Bahreïn La victoire d’étape pour Audi, le maillot jaune pour Porsche

November 29, 2016

 

 

La dernière manche du Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC a tenu toutes ses promesses.

Les Qualifications  Pour la course d’adieu au Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC, O.Jarvis et L.di

Grassi s’emparent de la pole position sur la LMP1 d’Audi R18 e-tron quattro n°8, devant la Porsche 919 n°1

pilotée par T.Bernhard et B.Hartley. 1m39.207s contre 1m39.471s

Les 2 Toyota TS050 se placent 5ème et 6ème suite à deux fautes sur le dépassement des limites de la piste. La

n°5, qui avait une petite chance de se battre pour le titre termine à 1m40.222s,une 1/2s plus rapide que la voiture

"soeur" pilotée par A.Davidson et K.Nakajima

En LMP2, l’Oreca de G-Drive s’empare de sa 6ème pole de la saison, très proche de l’Alpine Signatec (0.017)

L’ Aston Martin GTE Pro  n°97 décroche un temps de 1m56.953s à quelques fractions de seconde de la n°95

1m57.081s. G.Bruni et J.Calado sur la Ferrari 488 d’AF Corse ne peuvent faire mieux que 1m57.380s, la meilleure

des Ford GT ne se classe que 4ème dans sa catégorie.

P.Lamy reprend le volant pour attraper la 6ème pole de la saison au volant de l’Aston Martin GTE Am  n°98

 

Classement des 5 premiers dans chaque catégorie

 

 

La Course. La dernière apparition de la voiture d’Ingolstadt ne laisse pas indifférent et suscite de très fortes émotions dans le paddock. Les pilotes des voitures frappées des 4 anneaux veulent, de plus, marquer le coup. Les deux LMP1 Audi R18 e-Tron TDi  se montrent au-dessus du lot. Lucas di Grassi, sur la n°8  (Di Grassi/Duval/Jarvis) prend la pole position, la victoire et meilleur tour en course – le hat-trick. La n°7 de Lotterer/Fässler/Tréluyer.) finit deuxième. Un superbe doublé pour finir en beauté. Les larmes coulent…

Le départ en retraite de Mark Webber et le titre mondial obtenu par le trio Dumas/Jani/Lieb sont presque oubliés.

La Porsche 919 Hybrid n°1 de Bernhard/Webber/Hartley 3ème. La n°2, classée 6ème (contact avec la Porsche n°78 arrêt au stand pneu et jante endommagés), enlève le titre des pilotes pour le trio Dumas/Lieb/Jani (le titre constructeur étant déjà été acquis à Shanghai).

Les Toyota TS050 Hybrid du Toyota Gazoo ont démontré leur potentiel à Fuji et à Shanghaï mais sont restées, en deçà sur toute l’année - manque de vitesse de pointe. Le titre de vice-champion échappe donc à Sarrazin/Kobayashi/Conway ;

En LMP1 privé, le Rebellion Racing signe un nouveau succès pour Tuscher/Imperatori/Kraihamer et termine 4 tours devant la ByKolles CLM.

En LMP2, l’Oreca 05 de Rustinov/Brundle/Rast du G-Drive Racing signe son troisième succès de rang malgré un départ du fond de grille (disqualifiée pour voiture non conforme). De toutes façons, dans cette catégorie, tout était déjà joué depuis Shanghai.

Le match était très serré entre Aston Martin, Ferrari et Ford pour le titre en GTE Pro. Un changement de version du BoP (Balance of Performance) pour cette épreuve ne permettait plus à la Ford GT de se battre. L’Aston Martin, dominante, décroche la première place du titre «Equipe» de sa catégorie mais doit laisser filer le titre constructeur à Ferrari. La couronne pilotes revient, bien méritée, à l’équipeThiim/Sørensen très performants durant tout le championnat sur l’Aston Martin n°95.

La régularité de l’équipe Collard/Aguas/Perrodo sur la Ferrari 458 Italia d’AF Corse (7 podiums sur 9) a payé. Le moteur explosé en course de l’Aston Martin n°98 a un peu facilité la situation lors de cette dernière épreuve.

 

Classement des 5 premiers par catégorie, à l’arrivée

 

Bravo et Merci à tous ces Champions  

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

L'actualité du WEC Le Classement après les 6 Heures de Shanghai.

November 23, 2016

1/1
Please reload

Posts Récents

November 2, 2016

Please reload

Archives
Please reload